index menu marcel otte exposition evolution en question

Tuer

tuer

pointe de flèche pédonculée en silex

L'homme a quitté la forêt où vivent tous les singes. Il a alors dû manger de la viande, donc tuer des animaux, ses semblables dans la nature.

La bipédie implique le passage du couvert forestier au milieu ouvert, où les calories végétales s'amenuisent.

Parmi tous les primates, l'homme se distingue par sa sauvagerie : il doit surmonter la compassion envers tout être vivant, analogue à lui-même, afin de pouvoir le tuer puis de le consommer au nom de sa propre destinée.

L'humanité n'existe que par l'anthropophagie, plus ou moins différée.

Il doit sa survie au crime, à la mise à mort sanglante, au sacrifice d'une partie de la nature au profit d'une autre : dès l'éveil de sa conscience, il a aussitôt fallu la trahir.

<< Marcel Otte